Introduction  

Les sons passionnants d’Estonie, dans lesquels se concertent et s’étincellent l'ancien et le nouveau.

Trad.Attack! a bel et bien tourné le paysage Estonien de la musique à l’envers, tout en introduisant la musique folklorique sur des grande scènes, ainsi qu’en construisant un monde contemporain autour les sons archaïques. Souvent l’on se dit que ce groupe de trois membres parait si grand, comme s’il y avait beaucoup plus de gens sur la scène.

Ils partent de la musique traditionnelle – en démarrant des fois par des enregistrements crépitants des voix des chanteurs villageois disparus depuis belle lurette, et en les coiffant des structures rythmiques pulsées. Ce qui donne en résultat une image acoustique immense et hallucinante produite sur la guitare à 12 cordes, les batteries et les sifflets, la cornemuse et les harpes de juif.

Ils ont grandi, tous les trois, entourés de la musique folklorique et, avant de lancer le projet Trad.Attack!, chacun d’eux disposait de l’expérience depuis plus de 15 ans sur le paysage Estonien de la musique. Ils s’y sont lancés d’abord juste pour s’amuser, et pour expérimenter. Toujours est-il que, leur premier morceau « Kooreke » a connu, sans que le groupe l’attendit, un grand succès … Et depuis, le groupe a acquis 14 prix de la musique en Estonie, a sorti son premier album « AH! », lequel a acquis une reconnaissance au niveau internationale, et a donné des concerts dans 29 pays, de la Chine au Canada, y compris les festivals de présentation importants tels que WOMEX, Eurosonic et Transmusicales.

Même s’ils sont toujours quelque peu étonnés de leur succès, ils s’amusent certes pour de bon. En mai 2017, ils ont sorti son nouvel album « KULLAKARVA - SHIMMER GOLD » (« KULLAKARVA – DOREE »), et actuellement ils sont en une tournée du monde pour présenter ledit album.

Du juillet 2017 jusqu’au décembre 2018, Trad.Attack! célébrera avec son tour de concerts “ALL AROUND EUROPE” [partout dans l’Europe] la présidence de l'Estonie au Conseil de l'UE ainsi que le centenaire de l'Estonie. Le tour consiste en les concerts du groupe dans chaque pays de l'UE.

Les récompenses de Trad.Attack! : 

CONCOURS DES PRIX ESTONIENS DE LA MUSIQUE ETHNIQUE 2016 : meilleur groupe
CONCOURS DES PRIX ESTONIENS DE LA MUSIQUE 2016 : meilleur groupe, meilleur album, meilleur album de la musique ethnique / folklorique ;
CONCOURS DES PRIX ESTONIENS DE LA MUSIQUE ETHNIQUE 2015 : meilleur groupe, meilleur album, meilleur morceau ;
CONCOURS DES PRIX ESTONIENS DE LA MUSIQUE 2015 : meilleur album ethnique / folklorique de l’année, meilleur vidéo de musique de l’année ;
CONCOURS DES PRIX ESTONIENS DE LA MUSIQUE ETHNIQUE 2014 : meilleur groupe, meilleur album, meilleur morceau, meilleur nouveau venu, prix spécial de Raadio 2.

 

La biographie complète

Sandra, Jalmar et Tõnu sont des amis depuis longtemps et disposent chacun de l’expérience depuis plus de 15 ans sur le paysage Estonien de la musique.

Sandra, qui elle a été depuis et toujours liée avec la musique traditionnelle, a joué ses premiers airs sur la cornemuse estonien lorsqu’elle n’a eu que 13 ans. En tant que virtuose féminine de cornemuse et le leader du groupe, elle a acquise le rôle d’une promotrice de la musique folklorique et elle est devenue l’idole pour beaucoup de gens.

Jalmar est d’origine Seto. Le pays Seto, c’est une commune dans le Sud d’Estonie, avec leur propre roi et la culture unique, et les setos sont particulièrement connus pour leur chant folklorique ayant conservé les traditions. L’arrière-grand-mère de Jalmar, Anne Vabarna, était l'une des chanteurs des chansons folkloriques des plus connus en Estonie. Ce patrimoine de chant a été porté aussi bien par la mère ainsi que par la sœur de Jalmar, ce qui fait que Jalmar a également grandi tout imbibé de cette même tradition.

Le père de Tõnu était le chef d'orchestre d'un orchestre de cuivres, de sorte que Tõnu savait jouer des instruments à vent avant même qu'il n’a appris à marcher. Il a fait les études du trombone classique ainsi que de la batterie, faisant à l’heure actuelle l'un des batteurs les plus demandés en Estonie.

En 2014, ils ont décidé de faire de la musique ensemble, pour voir en quoi cela s’aboutirait-il si l’on apportait quelque chose de différent dans la musique folklorique. A la première répétition, ils ont décidé de ne pas se borner avec le traditionnel, pour que leur musique soit toujours fraiche et susceptible d’épater, y compris eux-mêmes. Cela sans nulle ambition de se produire devant le grand public. C’est pourquoi le succès inattendu du premier morceau du groupe, baptisé « Kooreke », a été une grande surprise, et l’accueil du public à cette approche à la musique folklorique a donné lieu à penser que la suite soit bienvenue. Soit, en 2014, lorsqu’ils se sont présentés pour participer au concours Semaine de la Musique de Tallinn, le groupe n’avait même pas encore de nom. Ils ne possédaient que cinq morceaux à jouer, juste ce qu’il faut pour se faire entendre.

Suite à une avalanche de commentaires forts positifs de part du public ainsi que de part des critiques de musique, ils ont pris la décision de prendre l’affaire pour plus sérieux. Il paraît qu'une telle approche, novatrice et sans bornes, ainsi que l'amitié entre les membres du groupe, créent une énergie particulière, fort appréciée aussi bien par le public que les musiciens eux-mêmes.

Ainsi est né TRAD.ATTACK!

Trad.Attack! puise son inspiration dans des archives des enregistrements d’autrefois, en écoutant les œuvres des grands chanteurs et musiciens populaires de leurs temps, qui ont créé et joué de la musique pour animer aussi bien le travail que les festivités. Voici le point de départ du groupe, la musique de ces gens-là est apportée dans le 21ème siècle, en démarrant des fois par des enregistrements crépitants des voix des chanteurs villageois disparus depuis belle lurette, et en les coiffant des structures rythmiques pulsées. Ce qui donne en résultat une image acoustique immense et hallucinante produite sur la guitare à 12 cordes, les batteries et les sifflets, la cornemuse et les harpes de juif.

Leur point de départ, c’est sans doute la musique folklorique, sans que cela ne les borne : ils sont jeunes et contemporains, ils gardent ses racines dans la tête, dans les pensées et dans l’esprit, tout en donnant libre cours à des essais avec des différents styles et directions musicales.

Lors de son premier concert donné, le groupe a plaisanté d’avoir pour l’objectif de donner ses concerts dans tous les pays du monde. Cela, sans blague, est en train de se réaliser car, dans trois ans, le groupe a donné des concerts dans 29 pays, de la Chine au Canada, y compris les festivals de présentation importants tels que WOMEX, Eurosonic et Transmusicales.

Il n’en reste donc que 167 pays à marquer !